28 mars 2012

Codex Aléra, tome 1 : Les Furies de Calderon de Jim Butcher





      Résumé du livre      

Le sort du royaume repose sur les épaules d'un garçon qui n'a aucun pouvoir... Depuis mille ans, les habitants d'Aléra repoussent les peuplades sanguinaires qui rançonnent le morde en usant de leur relation particulière avec les furies - les forces élémentaires de la terre, de l'air, du feu, de l'eau, du bois et du métal. Mais dans la lointaine vallée de Calderon, Tavi ne maîtrise encore aucun élément, à son grand désespoir. A quinze ans, il n'a toujours pas de furie du vent pour l'aider à voler, ou de furie du feu pour allumer ses lampes. Pourtant, lorsque les féroces Marats font leur retour dans la vallée, le courage et l'ingéniosité de Tavi vont se révéler une force bien plus cruciale que n'importe quelle furie. Une force qui pourrait lui permettre d'altérer le cours de la guerre...





      Mon avis     

Ce livre a été mon coup de coeur de l'année dernière.

Les Furies de Calderon c'est une histoire captivante, pleine d'action et de rebondissements, sans aucun point mort. L'auteur ne nous laisse pas le temps de nous ennuyer ! Un style d'écriture simple, fluide et addictif ! L'auteur nous mène par le bout du nez où il veut comme il veut sans qu'on ne se doute de rien, où presque. Une intrigue menée d'une main de maitre, Jim Butcher est vraiment fort pour nous faire adhérer à une idée à laquelle on croira dur comme fer jusqu'au moment où, en l'espèce de quelques phrases il vient réfuter tout ce qu'il nous a fait croire jusqu'à maintenant.

Les personnages sont tous plus intéressants les uns que les autres. Beaucoup de mystères planent autour d'eux, ce qui les rends encore plus attrayants.
Tavi, le héros, ne fait pas exception à la règle. Dans un monde où tout le monde possède une voir plusieurs furies, Tavi lui n'en a aucune. Mais son manque de furies, son "handicap", il le compense par une intelligence affutée. Solitaire, fougueux et courageux, Tavi est un personnage auquel on s'attache très vite. Il vit avec son oncle, Bernard et sa tante, Isana. Si Bernard est naturel, on sent tout de suite par contre qu'Isana, elle, à quelque chose à cacher. Une ombre de mystère l'entoure et ne se dévoile que petit à petit, nous laissant tout de même deviner la vérité. Lors d'une de ses aventures, Tavi rencontre Kitaï, une Marat, le peuple ennemi des Aléréens. Sauvage et impulsive, sa rencontre avec Tavi est assez conflictuelle, mais fait peu à peu place à une grande complicité.
Puis il y a Amara. Curseur du Premier Duc, elle était en mission à Calderon lorsqu'elle rencontre Tavi. C'est un des personnages avec lequel j'accroche le moins.

Premier tome d'une saga qui en comportera six, ce roman est une excellente entrée en matière ! Et en plus, la couverture est superbe ! C'est obligé, vous allez aimer !

      Ma note     

Un coup de coeur !

2 commentaires: