14 avril 2012

Le Chant des Orques de Antje Babendererde



       Résumé du livre      
 
Depuis de la mort de sa mère, Sofie vit seule à Berlin avec son père, un photographe reconnu, mais qui n'a jamais été très présent. Lorsqu'il lui propose de l'accompagner un mois pour son travail aux Etats-Unis, Sofie hésite, puis accepte, consciente que c'est l'occasion de se rapprocher de lui. Ils s'installent donc à Neah Bay, dans un motel tenu par une Indienne et son fils, Yavid, un garçon beau comme un astre. Dès leur première rencontre, c'est le coup de foudre. Tandis que le père de Sofie part en reportage, la jeune fille passe son temps avec Yavid. Celui-ci lui raconte les histoires de son clan, l'emmène en zodiac voir des orques et travailler sur le canoë qu'il prépare pour les Makah, la grande fête traditionnelle annuelle. Jour après jour, grâce à Yavid, Sofie retrouve confiance en elle et le goût de vivre. Cependant, elle se dispute souvent avec son père, qui supporte mal de la voir grandir, et la fête Makah approchant, elle redoute l'inévitable retour à Berlin.
 

  
      Mon avis      

Sofie est une jeune fille de 15 ans qui vient de perdre sa mère, morte d'un cancer. Son père, photographe, lui propose de l'accompagner aux Etats-Unis pour son travail. Là elle y rencontre Yavid, un jeune indien. Avec lui Sofie  en apprendra plus sur les indiens et reprendra goût à la vie. Elle connaitra aussi son premier amour.

Sofie est une jeune fille très attachante. Elle souffre beaucoup du décès de sa mère et de l'éloignement de son père. Le récit étant à la première personne, il nous est plus facile de s'identifier à elle, de suivre et de comprendre le conflit qui l'habite, ses peines et ses joies.
Yavid lui, est un garçon élevé dans le respect et les traditions de son peuple. C'est son aide et la vision des choses qu'il tient de son peuple qui va aider Sofie à reprendre confiance en elle.

Ce livre vise en particulier un public assez jeune, et ca se sent, ne serais-ce que dans le style d'écriture. L'auteur utilise un vocabulaire simple, léger, facile à lire et à comprendre. L'histoire est racontée à la première personne, ce qui aide le lecteur à s'identifier à Sofie.

Cette lecture a été un réel plaisir.


      Ma note      

J'ai adoré !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire